The Fort Worth Press - NBA: Lakers, les raisons du fiasco, la nécessité de repartir de zéro

USD -
AED 3.67289
AFN 73.13357
ALL 95.849301
AMD 405.46655
ANG 1.799898
AOA 828.51399
ARS 841.722847
AUD 1.536925
AWG 1.8
AZN 1.698148
BAM 1.805976
BBD 2.01651
BDT 109.607003
BGN 1.805205
BHD 0.376969
BIF 2853.594349
BMD 1
BND 1.34466
BOB 6.901519
BRL 4.967971
BSD 0.998753
BTN 82.806224
BWP 13.78457
BYN 3.268689
BYR 19600
BZD 2.013094
CAD 1.35808
CDF 2770.000178
CHF 0.878085
CLF 0.035485
CLP 979.139848
CNY 7.194303
COP 3924.94
CRC 513.597119
CUC 1
CUP 26.5
CVE 101.819105
CZK 23.322104
DJF 177.847546
DKK 6.871165
DOP 58.608431
DZD 134.328979
EGP 30.800899
ERN 15
ETB 56.664943
EUR 0.921755
FJD 2.27435
FKP 0.78944
GBP 0.78909
GEL 2.65997
GGP 0.78944
GHS 12.584145
GIP 0.78944
GMD 67.892106
GNF 8583.116331
GTQ 7.79445
GYD 208.947782
HKD 7.827155
HNL 24.662265
HRK 7.030095
HTG 132.731269
HUF 361.663014
IDR 15717.1
ILS 3.573495
IMP 0.78944
INR 82.91855
IQD 1308.266233
IRR 42042.547361
ISK 137.620215
JEP 0.78944
JMD 155.989141
JOD 0.709038
JPY 149.709499
KES 146.250129
KGS 89.429738
KHR 4065.783885
KMF 454.349788
KPW 900.053605
KRW 1333.669961
KWD 0.30759
KYD 0.832248
KZT 449.846256
LAK 20844.992381
LBP 89442.489726
LKR 309.805442
LRD 190.797825
LSL 19.079734
LTL 2.95274
LVL 0.60489
LYD 4.827554
MAD 10.125768
MDL 17.793785
MGA 4521.907752
MKD 56.895517
MMK 2097.326746
MNT 3398.173417
MOP 8.050713
MRU 39.929747
MUR 45.749915
MVR 15.402876
MWK 1681.148714
MXN 17.088901
MYR 4.750505
MZN 63.496617
NAD 19.079997
NGN 1630.660387
NIO 36.761039
NOK 10.595325
NPR 132.489958
NZD 1.64124
OMR 0.384905
PAB 0.998753
PEN 3.784073
PGK 3.807193
PHP 56.166973
PKR 278.764117
PLN 3.981196
PYG 7287.501731
QAR 3.640499
RON 4.578997
RSD 108.016981
RUB 92.050255
RWF 1274.562311
SAR 3.750138
SBD 8.475185
SCR 13.530737
SDG 601.000078
SEK 10.332115
SGD 1.344255
SHP 1.26825
SLE 22.748055
SLL 19749.999975
SOS 571.502977
SRD 35.329946
STD 20697.981008
SVC 8.738931
SYP 13001.958869
SZL 19.232652
THB 35.862502
TJS 10.961004
TMT 3.51
TND 3.11975
TOP 2.370701
TRY 31.224103
TTD 6.780428
TWD 31.6238
TZS 2549.999994
UAH 38.105268
UGX 3934.62302
UYU 39.023399
UZS 12468.604565
VEF 3604243.760226
VES 36.02554
VND 24650
VUV 120.204805
WST 2.741326
XAF 605.707505
XAG 0.044499
XAU 0.000491
XCD 2.70255
XDR 0.752482
XOF 605.713098
XPF 115.503963
YER 250.349716
ZAR 19.18865
ZMK 9001.198015
ZMW 23.194763
ZWL 321.999592
  • AEX

    -1.4400

    846.03

    -0.17%

  • BEL20

    -18.1300

    3682.02

    -0.49%

  • PX1

    -0.8000

    7953.65

    -0.01%

  • ISEQ

    -17.1500

    9512.47

    -0.18%

  • OSEBX

    1.3900

    1265.21

    +0.11%

  • PSI20

    11.1500

    6204.06

    +0.18%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    -45.2000

    2249.36

    -1.97%

  • N150

    2.6100

    3264.96

    +0.08%

NBA: Lakers, les raisons du fiasco, la nécessité de repartir de zéro
NBA: Lakers, les raisons du fiasco, la nécessité de repartir de zéro

NBA: Lakers, les raisons du fiasco, la nécessité de repartir de zéro

Un effectif profondément remanié avec un recrutement raté, un jeu déficient symbolisé par une défense fantomatique, qui fut pourtant le socle du titre 2020, et des blessures en pagaille expliquent le fiasco des Lakers, privés de play-offs NBA et tenus de reconstruire.

Taille du texte:

. Le symbole Westbrook

Lorsque Russell Westbrook a été recruté, en provenance de Washington, il devait former un "Big 3" complémentaire et redoutable avec LeBron James et Anthony Davis, les seuls rescapés (avec Avery Bradley et Talen Horton-Tucker) de l'équipe, après l'élimination au 1er tour des play-offs 2021. Ni les fans ni la planète orange imaginaient qu'un immense échec se produirait au bout.

D'autant que dans le sillage du recordman de triples-doubles de la ligue, les grandes manoeuvres ont continué: les vétérans Carmelo Anthony, Trevor Ariza, DeAndre Jordan sont arrivés, Rajon Rondo (reparti presque aussitôt) et Dwight Howard, artisans du sacre en 2020 sont revenus, Malik Monk et Kendrick Nunn devaient apporter du sang neuf à l'effectif le plus âgé de la NBA.

Payé 44,2 millions de dollars la saison (40,6 M EUR), Westbrook, en dépit d'une volonté indéniable de bien faire, a le plus souvent mal fait les choses, au point de récolter railleries et même menaces de fans frustrés, pour ses nombreux ratés, qui l'ont souvent fait figurer dans le "Shaqtin 'a Fool", le bêtisier concocté par l'ancienne gloire Shaquille O'Neal sur la chaîne TNT.

Pour Magic Johnson, autre légende des Pourpre et Or, la faute en revient à LeBron James, qui selon lui a convaincu le manager général Rob Pelinka de choisir "RussWest" plutôt que DeMar DeRozan, parti de San Antonio à Chicago, où il réalise la meilleure saison de sa carrière. Possible, mais ce sont surtout les conditions contractuelles, qui ont achoppé, car L.A ne voulait pas lui offrir le contrat de trois saisons qu'il espérait.

. Sans idée, sans défense

Il y a deux ans, le pari Davis, arrivé de La Nouvelle-Orléans, s'avérait gagnant: les Lakers recrutaient un des meilleurs défenseurs de la ligue, doublé d'un scoreur efficace, devenu le lieutenant idéal de James. Derrière ce duo, tout l'équipe était au diapason et c'est d'abord grâce à sa dissuasion qu'elle a remporté son 17e titre, égalant le record des Celtics.

Cette saison fut celle d'un boulevard au crépuscule, arpenté à toutes blindes par les attaques adverses quasiment jamais contrariées pour marquer. Et offensivement, ce fut le désert, l'équipe affichant une énorme "LeBron-dépendance". A 37 ans, James a évolué à un niveau encore exceptionnel (30,3 pts de moyenne, à 52,4% de réussite) mais sans faire mieux jouer les autres, en témoignent ses 6,2 passes de moyenne, loin des 10,2 de l'exercice 2019-2020.

La semaine passée l'entraîneur Frank Vogel avait fait un constat amer, à l'issue d'un revers à Dallas, qui valait pour l'ensemble de la saison: "Nous n'avons tout simplement pas bien joué, pas avec assez de dureté, d'intelligence, de concentration et d'envie. C'est inacceptable, on a été mauvais à tous les niveaux, les entraîneurs, les joueurs, tout le monde. On n'est pas assez bon, même pas à l'entraînement".

. Des blessures récurrentes

Le grand nombre de blessures subies par les joueurs californiens cette saison ne peut être étranger à la longue descente aux enfers de l'équipe.

Inutile de toutes les mentionner, mais forcément ce fut plus dur sans Anthony Davis, dont la fragilité est notoire et qui n'aura finalement joué que la moitié des matches (40 sur 82, à trois rencontres du terme), plombé par une entorse au genou gauche fin décembre, puis une autre au pied droit mi-février.

Et ce fut impossible ces dernières semaines, sans James qui devait reposer parfois son genou gauche, en proie à des gonflements récurrents, avant qu'une torsion de la cheville gauche ne lui fasse manquer plusieurs rencontres cruciales dans la dernière ligne droite.

De fait, pour que le "Big 3" avec Westbrook fonctionne, il aurait fallu que le trio joue plus que 21 matches ensemble.

. Et maintenant ?

Restent les questions épineuses. Les Lakers voudront-ils vendre Westbrook ? Le pourront-ils, sachant qu'il sera difficile de trouver un repreneur pour son contrat mirobolant ? James, sous contrat jusqu'en 2023, peut-il partir ? Et Davis ? Une nouvelle refonte de l'effectif s'impose, mais avec quelle stratégie et quelle star de libre sur le marché, si Westbrook s'en va ? Enfin, quid de Vogel ? Fera-t-il le premier les frais du fiasco ? Les noms de Doc Rivers (Sixers) et Quin Snyder (Jazz) circulent déjà en tout cas.

J.P.Estrada--TFWP