The Fort Worth Press - Marathon des Sables: El Hayani, pieds nus, laisse son empreinte

USD -
AED 3.672996
AFN 73.220452
ALL 95.962281
AMD 405.948237
ANG 1.80202
AOA 828.514014
ARS 841.753897
AUD 1.539565
AWG 1.8
AZN 1.702706
BAM 1.808138
BBD 2.018925
BDT 109.738228
BGN 1.804644
BHD 0.376944
BIF 2856.984371
BMD 1
BND 1.346258
BOB 6.909654
BRL 4.962403
BSD 0.99994
BTN 82.904596
BWP 13.800946
BYN 3.27227
BYR 19600
BZD 2.015504
CAD 1.357335
CDF 2770.000357
CHF 0.879105
CLF 0.035499
CLP 979.540059
CNY 7.1983
COP 3923.13
CRC 514.20251
CUC 1
CUP 26.5
CVE 101.940065
CZK 23.382302
DJF 177.720328
DKK 6.877475
DOP 58.678057
DZD 134.80405
EGP 30.939799
ERN 15
ETB 56.731736
EUR 0.922651
FJD 2.263504
FKP 0.787953
GBP 0.789951
GEL 2.659689
GGP 0.787953
GHS 12.598978
GIP 0.787953
GMD 67.896778
GNF 8593.23358
GTQ 7.803566
GYD 209.196008
HKD 7.827705
HNL 24.691563
HRK 7.030095
HTG 132.887724
HUF 363.50031
IDR 15722.9
ILS 3.59418
IMP 0.787953
INR 82.899706
IQD 1309.832527
IRR 42042.501428
ISK 137.760066
JEP 0.787953
JMD 156.175895
JOD 0.709001
JPY 150.647499
KES 146.4992
KGS 89.43011
KHR 4070.57638
KMF 453.94994
KPW 900.01383
KRW 1336.609891
KWD 0.30768
KYD 0.833252
KZT 450.388984
LAK 20867.635843
LBP 89539.649155
LKR 310.179214
LRD 190.800263
LSL 19.079701
LTL 2.95274
LVL 0.60489
LYD 4.833289
MAD 10.137797
MDL 17.813114
MGA 4527.237849
MKD 56.901034
MMK 2099.818336
MNT 3396.082004
MOP 8.060165
MRU 39.929809
MUR 44.750089
MVR 15.426387
MWK 1683.145891
MXN 17.096198
MYR 4.769022
MZN 63.500496
NAD 19.079749
NGN 1630.659898
NIO 36.804371
NOK 10.584381
NPR 132.644901
NZD 1.64186
OMR 0.384951
PAB 0.99994
PEN 3.788569
PGK 3.811716
PHP 56.257996
PKR 279.090123
PLN 3.986141
PYG 7296.159162
QAR 3.640502
RON 4.583701
RSD 108.128034
RUB 92.050321
RWF 1276.088253
SAR 3.750479
SBD 8.475185
SCR 13.406471
SDG 601.000292
SEK 10.33314
SGD 1.346075
SHP 1.26825
SLE 22.725545
SLL 19750.000125
SOS 571.497745
SRD 35.329523
STD 20697.981008
SVC 8.749474
SYP 13001.870728
SZL 19.2555
THB 36.018002
TJS 10.97362
TMT 3.51
TND 3.11975
TOP 2.36255
TRY 31.19988
TTD 6.788546
TWD 31.652796
TZS 2549.999812
UAH 38.150536
UGX 3939.297287
UYU 39.069398
UZS 12483.532332
VEF 3601201.313605
VES 36.02554
VND 24630
VUV 119.845532
WST 2.740874
XAF 606.432676
XAG 0.044563
XAU 0.000492
XCD 2.70255
XDR 0.753376
XOF 606.438282
XPF 115.480604
YER 250.35026
ZAR 19.29805
ZMK 9001.195506
ZMW 23.222317
ZWL 321.999592
  • AEX

    -5.5400

    847.46

    -0.65%

  • BEL20

    3.3300

    3700.02

    +0.09%

  • PX1

    6.3600

    7954.39

    +0.08%

  • ISEQ

    35.1300

    9530.01

    +0.37%

  • OSEBX

    3.7800

    1263.82

    +0.3%

  • PSI20

    -27.3700

    6192.9

    -0.44%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    -45.2000

    2249.36

    -1.97%

  • N150

    -10.8000

    3262.45

    -0.33%

Marathon des Sables: El Hayani, pieds nus, laisse son empreinte
Marathon des Sables: El Hayani, pieds nus, laisse son empreinte

Marathon des Sables: El Hayani, pieds nus, laisse son empreinte

Pieds nus dans la neige, le désert et bientôt les sommets montagneux: l'Espagnol Addelkarim el Hayani multiplie les exploits, comme ces 230 km parcourus en 71 heures sans chaussures lors du Marathon des Sables, lui qui a quitté le Maroc seul à 12 ans pour s'offrir un "futur meilleur".

Taille du texte:

"Pour faire ça, il faut être fou me dit-on. Mais pour moi, c’est quelque chose de normal, j’ai grandi comme ça. J’ai rencontré des Sahraouis qui m’ont dit: +Nous on habite ici, on a des sandales et ça fait mal ! Et toi tu vas là où c'est la misère pour passer en voiture+", raconte à l'AFP celui que tout le monde appelle Karim, encore chamboulé par le cocktail d'émotions qui l'a traversé après sa performance.

Il a réussi ce que personne n'avait jamais imaginé être possible: courir pieds nus le Marathon des Sables, une course d'extrême endurance en cinq étapes dans les dunes marocaine et sur des pierres tranchantes.

Parti dimanche, le coureur de 28 ans a bouclé la première étape de 30 km en six heures, soit une moyenne de 4,70 km/h. Il lui aura fallu 32 heures pour boucler la quatrième étape de 86 km (2,65 km de moyenne horaire) et plus de 11 heures pour la 5e et dernière étape vendredi (42 km à 3,71 km/h).

- Moins 37 degrés -

"Le plus difficile a été la quatrième étape, ça m’a beaucoup affecté, ma plante des pieds a été douloureuse durant plusieurs kilomètres. Mais je suis surpris, j'ai zéro ampoule sur le pied gauche et aucune ampoule qui a explosé sur le pied droit", relève l'Espagnol pour qui le plus pénible a été... la chaleur.

"J’habite au Canada, il fait moins 37 degrés. Ici c’est le contraire !", lance le sportif, qui n'en est pas son premier exploit.

Le 3 mars 2021, par moins 13 degrés, il a établi selon le Guinness World Records un nouveau record pour un semi-marathon (21 km) disputé pieds nus dans la neige en 1 h 36 min, soit 30 minutes de mieux que le précédent record établi en 2007 par le Néerlandais Wim Hof.

"Maintenant les Canadiens me contactent moi, un gars qui vient de Tanger, pour savoir comment s’entraîner pour courir pieds nus l’hiver !", s'amuse-t-il, en s'exprimant en français. "Quand je suis arrivé en Espagne, j'avais 12 ans, je ne parlais qu'arabe. Aujourd'hui je parle cinq langues. J’ai été chanceux d’arriver là-bas (en Espagne)".

Karim el Hayani a grandi dans une famille pauvre avec ses trois soeurs et son frère. Il avait de quoi manger mais guère plus. Il jouait au foot pieds nus et observait avec curiosité certains revenir de l'Espagne voisine avec une voiture et bien habillés, se souvient-il.

- "C'est possible" -

Sans rien dire à ses parents, il a tenté plusieurs fois de passer la frontière en se cachant dans un bus, dans un bateau ou dans un camion.

Il a fini par réussir pour être placé dans un orphelinat puis dans un centre. "J'ai appris la cuisine et j'ai commencé à faire de l'athlétisme, ce qui m'a fait aller sur la bonne voie dans la vie".

Repéré lors d'une course de cross-country, El Hayani n'a depuis jamais cessé de courir. Sans chaussures de course, d'abord en sandales puis pieds nus parce qu'il se sent beaucoup mieux comme ça.

Spécialiste de la course de montagne, il a remporté la Coupe d’Espagne (2013), l’ultra-trail Javelina Jundred (100 km) en 2015, la Coldwater Rumble (50 km) en 2017.

Un jour il décide de quitter l'Espagne pour apprendre le français à Montréal, puis l'anglais dans l'Alberta (où il vit aujourd'hui): "Je gagnais bien ma vie mais je ne pouvais pas échanger avec les athlètes internationaux que je rencontrais, je me sentais stupide".

Son prochain objectif est d’être le premier à faire l'ascension pieds nus du plus haut sommet au Mexique, le Pico de Orizaba (5675 m) à la fin de l'été.

"Je raconte tout ça parce que je veux que les enfants qui quittent leur pays pour un futur meilleur voient que c’est possible", insiste-t-il.

J.Barnes--TFWP