The Fort Worth Press - Le tireur de Buffalo, un jeune raciste isolé et radicalisé en ligne

USD -
AED 3.673029
AFN 71.000265
ALL 92.649577
AMD 388.369638
ANG 1.803234
AOA 850.498008
ARS 890.024802
AUD 1.51159
AWG 1.8025
AZN 1.69797
BAM 1.805659
BBD 2.020191
BDT 117.212059
BGN 1.806935
BHD 0.376813
BIF 2879
BMD 1
BND 1.349398
BOB 6.914157
BRL 5.152501
BSD 1.000586
BTN 83.303836
BWP 13.52075
BYN 3.274431
BYR 19600
BZD 2.016821
CAD 1.36943
CDF 2799.999624
CHF 0.915173
CLF 0.032569
CLP 898.690102
CNY 7.241303
CNH 7.25508
COP 3829.75
CRC 513.03818
CUC 1
CUP 26.5
CVE 102.149905
CZK 22.8413
DJF 177.720172
DKK 6.8932
DOP 58.749724
DZD 134.622974
EGP 46.785601
ERN 15
ETB 57.124983
EUR 0.923802
FJD 2.260017
FKP 0.796099
GBP 0.786301
GEL 2.719871
GGP 0.796099
GHS 14.550293
GIP 0.796099
GMD 67.749965
GNF 8600.99987
GTQ 7.774439
GYD 209.330988
HKD 7.80675
HNL 24.760301
HRK 6.979956
HTG 133.324101
HUF 357.719792
IDR 16037.8
ILS 3.67392
IMP 0.796099
INR 83.28915
IQD 1310
IRR 42062.49576
ISK 138.680454
JEP 0.796099
JMD 156.100263
JOD 0.708901
JPY 156.747994
KES 132.000093
KGS 88.020946
KHR 4076.999925
KMF 454.850131
KPW 899.999697
KRW 1366.825047
KWD 0.30699
KYD 0.833856
KZT 443.007298
LAK 21374.999912
LBP 89549.99983
LKR 300.106172
LRD 193.574992
LSL 18.289639
LTL 2.95274
LVL 0.60489
LYD 4.83499
MAD 9.91625
MDL 17.679798
MGA 4444.000299
MKD 56.874469
MMK 2101.166956
MNT 3449.999773
MOP 8.044887
MRU 39.729828
MUR 46.159969
MVR 15.450208
MWK 1732.507189
MXN 16.65357
MYR 4.692503
MZN 63.498111
NAD 18.289678
NGN 1432.501353
NIO 36.750194
NOK 10.708403
NPR 133.288095
NZD 1.641015
OMR 0.384794
PAB 1.000609
PEN 3.734033
PGK 3.8415
PHP 58.034942
PKR 278.549802
PLN 3.944686
PYG 7528.043207
QAR 3.64125
RON 4.5963
RSD 108.222031
RUB 90.201968
RWF 1296
SAR 3.750445
SBD 8.500231
SCR 13.806018
SDG 601.000008
SEK 10.736898
SGD 1.349896
SHP 1.26345
SLE 22.847303
SLL 20969.50094
SOS 570.999926
SRD 32.510249
STD 20697.981008
SVC 8.754899
SYP 2512.529855
SZL 18.29016
THB 36.439908
TJS 10.790969
TMT 3.5
TND 3.121503
TOP 2.36205
TRY 32.196201
TTD 6.790443
TWD 32.274503
TZS 2595.000564
UAH 39.809905
UGX 3813.823379
UYU 38.443429
UZS 12739.999865
VEF 3622552.534434
VES 36.500742
VND 25465
VUV 118.72199
WST 2.803093
XAF 605.601256
XAG 0.032485
XAU 0.00042
XCD 2.70255
XDR 0.755851
XOF 603.496475
XPF 110.624981
YER 250.4053
ZAR 18.277499
ZMK 9001.206495
ZMW 26.089887
ZWL 321.999592
  • AEX

    -1.0000

    910.52

    -0.11%

  • BEL20

    5.9900

    3996.7

    +0.15%

  • PX1

    -49.6600

    8092.11

    -0.61%

  • ISEQ

    70.8700

    10053.16

    +0.71%

  • OSEBX

    -6.2700

    1418.31

    -0.44%

  • PSI20

    44.8800

    6950.11

    +0.65%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    49.4400

    2059.11

    +2.46%

  • N150

    -21.5100

    3504.27

    -0.61%

Le tireur de Buffalo, un jeune raciste isolé et radicalisé en ligne
Le tireur de Buffalo, un jeune raciste isolé et radicalisé en ligne / Photo: © Erie County District Attorney/AFP

Le tireur de Buffalo, un jeune raciste isolé et radicalisé en ligne

Il se définit lui-même comme "fasciste", "raciste" et "antisémite": Payton Gendron, le jeune de 18 ans accusé d'avoir tué 10 Afro-Américains samedi à Buffalo s'est radicalisé seul en ligne autour du suprémacisme blanc et du "grand remplacement", des idéologies d'extrême droite qui font leur chemin aux Etats-Unis.

Taille du texte:

"Cet individu est venu avec l'objectif de tuer le plus de personnes noires possible", a résumé dimanche Byron Brown, le maire de cette ville du nord de l'Etat de New York plongée dans l'horreur.

Une volonté que le suspect, qui a été arrêté sur place, a expliquée en longueur dans un manifeste de 180 pages, où il écrit notamment: "Je suis simplement un homme blanc qui cherche à protéger et servir ma communauté, mon peuple, ma culture et ma race".

Il apparaît sur une photographie de la police avec des cheveux mi-longs, le visage renfrogné, quelques poils au menton.

Sa tuerie était minutieusement préparée: il avait, la veille, effectué des repérages dans le supermarché Tops où a eu lieu la fusillade, et son manifeste prévoit, minute par minute, son attaque, équipé comme un soldat de la tête aux pieds, une caméra en plus pour diffuser son assaut en direct sur la plateforme Twitch.

Poursuivi pour "meurtre avec préméditation", Payton Gendron a plaidé non coupable lors d'une première comparution ce week-end et doit repasser devant la justice le 19 mai. Il encourt la prison à vie.

Sur le canon de son fusil d'assaut, acheté légalement, on y voit inscrit en blanc un mot injurieux, raciste et tabou aux Etats-Unis pour désigner les personnes noires et le nombre "14", référence à un slogan des suprématistes blancs.

- Inspiré par une autre tuerie -

Payton Gendron est né en 2003 et a grandi dans une petite ville quasi exclusivement blanche, plutôt rurale, de l'Etat de New York, à plus de trois heures de route du supermarché de Buffalo. Il raconte avoir choisi cet endroit pour sa fusillade car situé dans le quartier avec "le plus fort taux" d'habitants afro-américains de la région.

Il y a un an, alors qu'on lui avait demandé ses intentions en sortant du lycée, il avait assuré vouloir perpétrer un massacre avant de se suicider. Une blague, selon lui, mais la police s'était inquiétée de cette menace et l'avait envoyé dans un hôpital psychiatrique, dont il était sorti quelques jours plus tard sans suivi, ont rapporté des médias américains.

Lui raconte dans son manifeste s'être plongé en mai 2020, après un "extrême ennui" dû au confinement contre le Covid-19, dans 4Chan, forum utilisé par l'extrême droite.

Il trouve là son inspiration: Brenton Tarrant, à l'origine d'un carnage dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande en 2019, faisant 51 victimes, et auteur d'un manifeste. "Je l'ai lu et j'ai trouvé que j'étais majoritairement d'accord avec lui", note-il.

Il a d'ailleurs copié-collé de larges passages de son texte dans le sien, a constaté l'AFP.

- Priorité du gouvernement fédéral -

Au centre de leurs inquiétudes, la théorie dite du "grand remplacement", popularisée par l'écrivain français Renaud Camus. "Finalement, je me suis senti éveillé", écrit-il. "Plus jamais je n'accepterai notre remplacement", par, pense-t-il, des populations non-blanches. Alors qu'il est plongé dans cette thèse complotiste aux origines néo-nazies, il fait des sandwiches dans un petit magasin et suit brièvement des cours dans une petite université avant de décrocher.

Au lycée, après la levée des restrictions sanitaires, il s'était un jour présenté en combinaison étanche de type risque bactériologique ou chimique, selon d'anciens camarades interrogés par le New York Times, qui le décrivent comme de plus en plus isolé au fil de son adolescence.

Dans son manifeste, les théories complotistes s'enchaînent, et visent essentiellement les personnes noires et juives. Les graphiques pseudo-scientifiques sur la natalité alternent avec des mèmes, dont nombre sont empruntés au bréviaire historique de l'antisémitisme.

Son texte est aussi un appel à la radicalisation, "inévitable" face à "une tentative de génocide" écrit-il. Des idées extrémistes qui s'infusent de plus en plus aux Etats-Unis.

En septembre 2021, le patron de la police fédérale (FBI) avait indiqué qu'environ 2.700 enquêtes étaient en cours pour terrorisme intérieur, soit un doublement en un an et demi. Le FBI et le ministère américain de la justice ont chacun mis en place des cellules dédiées pour y faire face.

Des extrémistes ont notamment visé une église noire à Charleston (9 morts en 2015), une discothèque gay à Orlando (49 morts en 2016), une synagogue à Pittsburgh (11 morts en 2018), un supermarché fréquenté par des hispaniques à El Paso (23 morts en 2019).

D.Johnson--TFWP