The Fort Worth Press - La Finlande annonce sa candidature "historique" à l'Otan

USD -
AED 3.672992
AFN 70.999773
ALL 92.650356
AMD 388.370291
ANG 1.803234
AOA 850.491494
ARS 889.987698
AUD 1.51001
AWG 1.8025
AZN 1.702072
BAM 1.805659
BBD 2.020191
BDT 117.212059
BGN 1.806795
BHD 0.376853
BIF 2879
BMD 1
BND 1.349398
BOB 6.914157
BRL 5.152603
BSD 1.000586
BTN 83.303836
BWP 13.52075
BYN 3.274431
BYR 19600
BZD 2.016821
CAD 1.368795
CDF 2799.99982
CHF 0.915145
CLF 0.032569
CLP 898.689914
CNY 7.241305
CNH 7.25281
COP 3829.65
CRC 513.03818
CUC 1
CUP 26.5
CVE 102.150058
CZK 22.826991
DJF 177.719734
DKK 6.89167
DOP 58.749694
DZD 134.710487
EGP 46.7831
ERN 15
ETB 57.125034
EUR 0.92356
FJD 2.2661
FKP 0.796099
GBP 0.78607
GEL 2.720386
GGP 0.796099
GHS 14.549527
GIP 0.796099
GMD 67.750303
GNF 8600.999863
GTQ 7.774439
GYD 209.330988
HKD 7.80466
HNL 24.760151
HRK 6.979956
HTG 133.324101
HUF 357.324983
IDR 16048.05
ILS 3.67392
IMP 0.796099
INR 83.26495
IQD 1310
IRR 42062.496549
ISK 138.630174
JEP 0.796099
JMD 156.100263
JOD 0.708903
JPY 156.711055
KES 132.000265
KGS 88.020942
KHR 4077.000092
KMF 454.850059
KPW 899.999697
KRW 1366.854989
KWD 0.306952
KYD 0.833856
KZT 443.007298
LAK 21374.99998
LBP 89795.748652
LKR 300.106172
LRD 193.574972
LSL 18.290017
LTL 2.95274
LVL 0.60489
LYD 4.834999
MAD 9.91625
MDL 17.679798
MGA 4444.000379
MKD 56.861115
MMK 2101.166956
MNT 3449.999773
MOP 8.044887
MRU 39.729592
MUR 46.159833
MVR 15.449814
MWK 1732.497151
MXN 16.667404
MYR 4.710046
MZN 63.489851
NAD 18.29025
NGN 1432.50349
NIO 36.750163
NOK 10.706125
NPR 133.288095
NZD 1.637615
OMR 0.384878
PAB 1.000609
PEN 3.734006
PGK 3.841497
PHP 58.134969
PKR 278.550088
PLN 3.940523
PYG 7528.043207
QAR 3.64125
RON 4.595299
RSD 108.184011
RUB 90.201579
RWF 1296
SAR 3.750577
SBD 8.500231
SCR 13.810994
SDG 600.999984
SEK 10.733585
SGD 1.349594
SHP 1.26345
SLE 22.847303
SLL 20969.50094
SOS 570.999764
SRD 32.51021
STD 20697.981008
SVC 8.754899
SYP 2512.529855
SZL 18.290407
THB 36.484003
TJS 10.790969
TMT 3.5
TND 3.121501
TOP 2.36205
TRY 32.197294
TTD 6.790443
TWD 32.239015
TZS 2594.999637
UAH 39.809905
UGX 3813.823379
UYU 38.443429
UZS 12740.00009
VEF 3622552.534434
VES 36.500742
VND 25465
VUV 118.72199
WST 2.803093
XAF 605.601256
XAG 0.032311
XAU 0.00042
XCD 2.70255
XDR 0.755851
XOF 603.501836
XPF 110.625029
YER 250.40406
ZAR 18.293199
ZMK 9001.199903
ZMW 26.089887
ZWL 321.999592
  • AEX

    -1.0000

    910.52

    -0.11%

  • BEL20

    5.9900

    3996.7

    +0.15%

  • PX1

    -49.6600

    8092.11

    -0.61%

  • ISEQ

    70.8700

    10053.16

    +0.71%

  • OSEBX

    -6.2700

    1418.31

    -0.44%

  • PSI20

    44.8800

    6950.11

    +0.65%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    49.4400

    2059.11

    +2.46%

  • N150

    -21.5100

    3504.27

    -0.61%

La Finlande annonce sa candidature "historique" à l'Otan
La Finlande annonce sa candidature "historique" à l'Otan / Photo: © AFP/Archives

La Finlande annonce sa candidature "historique" à l'Otan

La Finlande a annoncé dimanche sa candidature "historique" à l'Otan, avant une réunion décisive en Suède en vue d'une probable demande d'adhésion simultanée des deux pays, conséquence directe de l'invasion russe de l'Ukraine.

Taille du texte:

Le président finlandais et un conseil gouvernemental "ont conjointement décidé que la Finlande allait demander à devenir membre de l'Otan", a déclaré le chef de l'Etat Sauli Niinistö.

"C'est un jour historique. Une nouvelle ère s'ouvre", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

"Je suis prêt à avoir une nouvelle discussion avec le président (turc) Erdogan sur les problèmes qu'il a soulevés", a affirmé M. Niinistö.

La Turquie reproche aux deux pays, et à Stockholm particulièrement, de faire preuve d'une trop grande mansuétude vis-à-vis du Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, bien qu'il soit sur la liste de l'UE des organisations terroristes.

- Majorité fleuve -

Après l'annonce de l'exécutif, le Parlement finlandais doit désormais examiner lundi le projet d'adhésion, avec un vote prévu selon le président de la chambre.

Avec le soutien acquis samedi du parti social-démocrate de la Première ministre Sanna Marin, ce dernier doit se traduire par une majorité fleuve d'au moins 169 oui parmi les 200 parlementaires finlandais, selon les dernières projections.

"Nous espérons que le Parlement confirmera la décision de candidature à l'Otan durant les prochains jours. Elle sera basée sur un mandat clair", a affirmé Sanna Marin.

En Suède, qui s'apprête également à annoncer sa décision, la direction du parti social-démocrate a entamé samedi matin une réunion décisive, où la formation dominante de la politique suédoise devrait abandonner sa ligne hostile à une adhésion.

Une conférence de presse est prévue vers 18H00 locales (16H00 GMT).

En cas de feu vert du parti de la Première ministre Magdalena Andersson, la voie serait libre pour une annonce de candidature suédoise, après près de deux siècles de neutralité puis, depuis les années 1990, de non-alignement militaire.

Après avoir rompu avec leur neutralité dans les années 1990 avec la fin de la Guerre froide, en devenant partenaires de l'Otan et membres de l'Union européenne, les deux nations s'amarreraient ainsi un peu plus aux blocs occidentaux.

Formellement, les deux pays doivent ensuite transmettre leur candidature au siège de l'Otan en vue de l'ouverture de négociations d'adhésion, qui nécessitent une unanimité des 30 membres actuels.

- "Très rapidement" -

Malgré le risque de blocage turc, "je suis convaincu que les alliés que nous sommes verront d'un œil constructif et positif leur adhésion à cette alliance", a déclaré dimanche à Berlin le secrétaire général délégué de l'Otan, Mircea Geoana.

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a même assuré que ces deux adhésions pourraient intervenir "très rapidement".

Après les négociations d'adhésion qui peuvent être brèves, le processus de ratification parlementaire par les pays membres prend lui plusieurs mois.

Face au risque de représailles russes, la Suède et la Finlande ont cherché ces dernières semaines à multiplier les assurances sur leur protection pendant le processus d'adhésion.

Seuls les membres de l'Otan bénéficient du célèbre article 5 de protection mutuelle, pas les candidats.

Samedi, le président finlandais avait appelé son homologue russe Vladimir Poutine pour l'informer de la demande d'adhésion imminente de son pays, qui suscite l'hostilité de Moscou.

Le président russe lui a signifié qu'adhérer à l'Otan "serait une erreur", jugeant qu'il "n'y a aucune menace à la sécurité de la Finlande", selon le Kremlin.

Helsinki anticipe des mesures de représailles russes, mais ne croit pas à une opération militaire.

"Après mon appel avec Poutine, je le pense d'autant plus", a affirmé M. Niinistö, indiquant que la conversation n'avait donné lieu à aucune "menace".

Selon les derniers sondages, la part des Finlandais voulant rejoindre l'alliance à dépassé les trois quarts, soit le triple du niveau d'avant la guerre en Ukraine.

En Suède, le soutien a également bondi, mais autour des 50% - pour environ 20% d'avis défavorables.

J.P.Cortez--TFWP