The Fort Worth Press - Yémen: premier vol commercial au départ de Sanaa en six ans à la faveur de la trêve

USD -
AED 3.67304
AFN 71.770291
ALL 92.547357
AMD 387.332869
ANG 1.800986
AOA 848.358993
ARS 889.486641
AUD 1.507454
AWG 1.8025
AZN 1.700366
BAM 1.802763
BBD 2.017698
BDT 117.21004
BGN 1.802009
BHD 0.376642
BIF 2868.414988
BMD 1
BND 1.349311
BOB 6.904847
BRL 5.139119
BSD 0.999309
BTN 83.056998
BWP 13.576992
BYN 3.270314
BYR 19600
BZD 2.014288
CAD 1.366455
CDF 2810.000232
CHF 0.91416
CLF 0.032842
CLP 906.219967
CNY 7.241956
CNH 7.25744
COP 3864.74
CRC 512.328893
CUC 1
CUP 26.5
CVE 101.639374
CZK 22.7059
DJF 177.923215
DKK 6.875895
DOP 58.846845
DZD 134.445315
EGP 47.139658
ERN 15
ETB 57.41697
EUR 0.921702
FJD 2.26765
FKP 0.796099
GBP 0.78495
GEL 2.710235
GGP 0.796099
GHS 14.538868
GIP 0.796099
GMD 67.775041
GNF 8590.127667
GTQ 7.762328
GYD 209.063633
HKD 7.81165
HNL 24.694658
HRK 6.979956
HTG 132.857077
HUF 353.989785
IDR 16050.2
ILS 3.658575
IMP 0.796099
INR 83.08405
IQD 1308.980634
IRR 42074.999706
ISK 138.160418
JEP 0.796099
JMD 156.390284
JOD 0.708902
JPY 156.735503
KES 130.399323
KGS 87.9557
KHR 4076.139558
KMF 455.649984
KPW 899.999697
KRW 1365.73499
KWD 0.30701
KYD 0.832711
KZT 442.579432
LAK 21388.210352
LBP 89486.380606
LKR 299.350141
LRD 193.574965
LSL 18.480015
LTL 2.95274
LVL 0.60489
LYD 4.842144
MAD 9.96737
MDL 17.727796
MGA 4428.261972
MKD 56.798385
MMK 2098.538969
MNT 3449.999773
MOP 8.041331
MRU 39.739933
MUR 46.078404
MVR 15.459723
MWK 1732.589759
MXN 16.676304
MYR 4.704037
MZN 63.500382
NAD 18.47987
NGN 1468.46007
NIO 36.779278
NOK 10.580725
NPR 132.892105
NZD 1.631095
OMR 0.384846
PAB 0.999272
PEN 3.735678
PGK 3.883486
PHP 58.115497
PKR 277.991612
PLN 3.92037
PYG 7516.246486
QAR 3.641496
RON 4.586204
RSD 107.979943
RUB 91.624977
RWF 1314.098723
SAR 3.750601
SBD 8.475185
SCR 13.658977
SDG 601.000029
SEK 10.655135
SGD 1.34963
SHP 1.26345
SLE 22.847303
SLL 20969.50094
SOS 570.999837
SRD 32.274499
STD 20697.981008
SVC 8.743744
SYP 2512.529855
SZL 18.372125
THB 36.627968
TJS 10.771968
TMT 3.51
TND 3.11875
TOP 2.364796
TRY 32.224897
TTD 6.785941
TWD 32.171004
TZS 2596.949711
UAH 40.109693
UGX 3802.246321
UYU 38.456752
UZS 12703.533522
VEF 3622552.534434
VES 36.500745
VND 25468
VUV 118.72199
WST 2.803093
XAF 604.652256
XAG 0.03254
XAU 0.000427
XCD 2.70255
XDR 0.754851
XOF 604.652256
XPF 110.704929
YER 250.350074
ZAR 18.400975
ZMK 9001.175304
ZMW 26.670968
ZWL 321.999592
  • AEX

    0.9100

    915.21

    +0.1%

  • BEL20

    -5.9600

    3969.92

    -0.15%

  • PX1

    -7.2900

    8094.97

    -0.09%

  • ISEQ

    -49.6000

    10071.84

    -0.49%

  • OSEBX

    -1.5700

    1423.46

    -0.11%

  • PSI20

    -24.2400

    6900.34

    -0.35%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    10.3800

    2045.74

    +0.51%

  • N150

    12.5900

    3509.44

    +0.36%

Yémen: premier vol commercial au départ de Sanaa en six ans à la faveur de la trêve
Yémen: premier vol commercial au départ de Sanaa en six ans à la faveur de la trêve / Photo: © AFP

Yémen: premier vol commercial au départ de Sanaa en six ans à la faveur de la trêve

Un avion de la compagnie Yemenia a décollé lundi de Sanaa, premier vol commercial en six ans au départ de la capitale du Yémen contrôlée par les rebelles Houthis, dans le cadre d'une trêve dans la guerre qui ravage ce pays depuis 2014.

Taille du texte:

L'avion, qui est arrivé en fin de matinée (environ 09H00 GMT) dans la capitale jordanienne Amman selon les autorités locales, transportait une centaine de passagers yéménites, pour la plupart des personnes malades ou âgées, ont constaté des correspondants de l'AFP.

"Je suis si heureuse de l'ouverture de l'aéroport de Sanaa", a confié à l'AFP Loutfia, une passagère en fauteuil roulant qui n'a pas souhaité donner son nom de famille. "Aujourd'hui est un jour de fête et j'espère que ça va continuer si Dieu le veut", a-t-elle ajouté en larmes.

L'appareil a décollé peu après 09H00 heure locale (06H00 GMT) pour un vol d'environ trois heures avant l'atterrissage à Amman. Un autre avion doit partir de la capitale jordanienne en direction de Sanaa plus tard dans l'après-midi.

"Je suis venu en Jordanie pour soigner ma fille de trois ans qui souffre d'une tumeur au cerveau", a raconté à l'AFP Mohamed Zaid à son arrivée à Amman.

"L'avion était plein de gens qui avaient perdu espoir de tout traitement au Yémen et qui attendaient cette opportunité depuis sept ans", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, l'émissaire de l'ONU pour le Yémen, Hans Grundberg, s'est réjouit d'une "étape importante et attendue depuis longtemps" par les nombreux Yéménites qui veulent "se faire soigner à l'étranger, poursuivre des études, saisir des opportunités professionnelles ou retrouver leurs proches".

Washington également salué cette avancée. "Les Etats-Unis encouragent les parties à saisir cette opportunité pour faire avancer plus généralement les efforts de paix pour le bien du peuple yéménite", a déclaré le secrétaire d'Etat Anthony Blinken dans un communiqué.

Les rebelles Houthis ont pris le contrôle de la capitale yéménite en 2014, déclenchant un conflit sanglant avec le gouvernement reconnu par la communauté internationale.

- "Blocus" -

Une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite voisine intervient depuis 2015 pour appuyer les forces loyalistes.

Cette coalition contrôle tout l'espace aérien et maritime du Yémen, y compris les zones où les rebelles ont pris le pouvoir, en particulier dans le nord-ouest de ce pays pauvre de la péninsule arabique.

Seuls les vols de l'ONU étaient jusqu'ici autorisés à l'aéroport de la capitale yéménite depuis 2016.

Les Houthis, proches de l'Iran, accusent Ryad de maintenir un "blocus" sur le Yémen, les Saoudiens disant vouloir se prémunir contre la contrebande d'armes et autres activités clandestines.

Depuis le 2 avril, les parties en conflit observent une trêve nationale qui a donné une rare lueur d'espoir à une population d'environ 30 millions d'habitants, livrés à l'une des pires tragédies humanitaires au monde.

Cette trêve prévoit, outre un cessez-le-feu relativement respecté, l'ouverture au compte-gouttes de l'aéroport de Sanaa aux vols commerciaux.

Ces vols très attendus ne seront toutefois pas suffisants pour répondre "aux besoins énormes" de la population yéménite, largement coupée du monde ces dernières années, prévient Raed Jabal, directeur adjoint de l'Autorité de l'aviation civile.

"Nous demandons à l'ONU et aux autorités compétentes l'ouverture permanente de l'aéroport de Sanaa pour tout le peuple yéménite, sans aucune restriction, ni condition", a-t-il déclaré à la presse, juste avant d'assister au départ du premier avion.

- "Sauver des vies" -

Dans un communiqué, le Conseil norvégien pour les réfugiés (Norwegian Refugee Council) a salué le vol de lundi comme "l'un des principaux objectifs de la trêve".

"Si les parties au conflit continuent de coopérer pour assurer des vols réguliers à destination et en provenance de Sanaa, elles pourront contribuer à sauver des milliers de vies, à prévenir les décès prématurés et à soutenir l'économie du pays", a déclaré Erin Hutchinson, directrice de l'ONG pour le Yémen.

La guerre a provoqué un effondrement de l'économie et des infrastructures, notamment les hôpitaux, dans un pays déjà parmi les plus pauvres au monde.

Le conflit au Yémen a fait près de 380.000 morts (victimes directes et indirectes de la guerre) et des millions de déplacés, parqués dans des camps de fortune et confrontés aux maladies et au manque d'eau potable.

Une grande partie de la population se trouve dans des conditions de faim aiguë proche de la famine, selon diverses organisations humanitaires.

strs-aem/rm

N.Patterson--TFWP